Accueil
 
 
 
 

Bien manger, avec les halles alimentaires, de l'action militante à la création municipale!

La Ville veut créer un "nouveau dispositif", baptisé Les 4 Saisons solidaires, visant à "promouvoir le droit à une alimentation saine et accessible".

 

Concrètement, il s'agit d'installer des "halles alimentaires" dans Paris, c'est-à-dire des magasins parapublics, tenus par des prestataires extérieurs aidés par la Ville, "dédiés à l'alimentation durable" et ouverts à tous. "C'était un engagement de campagne, qui figurait dans notre contrat de mandature avec Anne Hidalgo", précise Nicolas Bonnet, président du groupe PCF-FDG, à l'initiative du projet.

 

Les élus communistes, Front de Gauche, tant au Conseil de Paris qu'aux conseils d'arrondissements notamment du 14ème et du 10ème, ont fait en sorte de porter cet innovant projet, et de l’ancrer dans le champ de l’économie sociale et solidaire.

 

Le projet de halle alimentaire solidaire, que nous défendons, est un projet de campagne des municipales 2014, et soutenu par Anne Hidalgo, maire de Paris. C’est surtout une politique ambitieuse en matière d’alimentation. Son impact sur la santé n’étant plus à prouver, plusieurs études de santé publique ont ainsi démontré l’impact des inégalités sociales face à l’alimentation.

 

Pour produire sa propre alimentation, l’homme a besoin de terre, de semences, et d’eau, mais pour l’acheter il a besoin de revenus adéquats, et donc que l’état fasse en sorte que les politiques salariales et les filets de sécurité sociale permettent aux citoyens une alimentation saine, de préférence biologique. En tenant compte de la crise que traverse actuellement le monde agricole, nous voulons retisser des liens entre les territoires urbains et les territoires ruraux, l’approvisionnement en circuit court permet une rémunération juste du producteur, de réduire les marges pour proposer des produits frais à moindre coûts.

 

Une halle alimentaire solidaire :

- ouverte à tous,

- approvisionnée en circuits courts,

- proposant des prix abordables,

- proposant une vraie réflexion sur l’alimentation, au travers d’atelier cuisine

 

La première halle doit ouvrir ses portes d'ici à la fin de l'année au 1-9, rue Bichat (10e), au rez-de-chaussée d'un immeuble neuf de logements sociaux de Paris Habitat. Au départ, le bailleur social voulait installer ici un Monoprix, mais un collectif d'habitants (Stopmonop) s'y est opposé, réclamant un commerce "alternatif". Il sera géré par Kelbongoo!, une société d'économie sociale et solidaire, lauréate d'un appel à projets.


Une deuxième expérimentation doit être lancée, en 2017, dans une HLM de la rue Didot (14e), à proximité du boulevard Brune.